Aller au contenu

Ingrédients

Acérola / Acides aminés / Acides gras essentielsAcide hyaluronique / Antioxydants / Chrome / Huile de son de riz / Huile de graines de lin / Spiruline / Silicium / Rhodiola rosea / Coenzyme Q10 / Gelée royale Ginseng Panax / Huile d’onagre / Huile de bourrache / Vigne rouge / Papaye fermentée / Probiotiques / Magnésium / Vitamine D  Chondroïtine / Glucosamine / Huile de pépins de courge

  

Acérola

Aussi appelée Cerise des Antilles pour sa ressemblance avec la cerise, l'acérola est cultivée massivement dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, à Hawaï ou encore en Australie. L'acérola renferme une teneur en vitamine C quasi incomparable (30 fois plus que l'orange). Grâce à son apport en vitamine C naturelle, l'acérola est, la plupart du temps, utilisée à des fins tonifiantes et stimulantes. C'est un "booster".

 

Acides aminés

Ce sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. Ces molécules sont les constituants fondamentaux des protéines que notre organisme utilise pour un grand nombre de fonctions : système immunitaire, transport de l'oxygène, réparation des tissus, digestion ... On dénombre 22 acides aminés dont 8 acides aminés essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l'organisme et doivent nécessairement être apportés par l'alimentation. Ce sont : l'isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine. Les 14 autres sont synthétisés dans les cellules humaines. Les sportifs sont souvent amateurs de compléments alimentaires à base d'acides aminés pour leur contribution à la prise de masse musculaire.

 

Acides gras essentiels

Certains acides gras sont dits « essentiels » car l’organisme ne peut les synthétiser par lui-même. Les besoins doivent donc être comblés par la consommation d’aliments ou de suppléments.

Les acides gras polyinsaturés (type oméga 3, oméga 6) participent à une foule de processus importants : la constitution et l’intégrité des membranes cellulaires, le bon fonctionnement des sytèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal, inflammatoire… La consommation et l’absorption d’oméga 3 et 6 permet donc au corps de fabriquer des substances primordiales pour son bon fonctionnement.

 

Acide hyaluronique

Environ 56% de l’acide hyaluronique contenu dans le corps se trouve dans la peau ; mais la quantité et la qualité d’acide hyaluronique, comme celles du collagène et de l’élastine, diminuent avec l’âge. On estime qu’à 50 ans il ne nous reste plus que 50% de ce précieux capital. C’est la cause majeure de la formation des rides.

Constituant essentiel de la substance fondamentale de la peau (derme, épiderme), l’acide hyaluronique capte et fixe l’eau (comme une éponge). On dit qu’il a des propriétés hygroscopiques. Son rôle est capital pour repulper en profondeur et lisser la surface de la peau. L’acide hyaluronique contribue également à la fabrication de collagène et d’élastine. En préservant l’élasticité et la tonicité des tissus cutanés, il permet de combattre l’apparition de rides et vergetures. Enfin, l’acide hyaluronique est indispensable dans la réparation et le renouvellement cellulaire, notamment en permettant le transport et la distribution d’éléments vitaux (vitamines, oligoéléments …) qui nourrissent la peau.

Généralement présenté en extraits secs (poudre), mis en gélules ou comprimés, l’acide hyaluronique sans base huileuse a une performance médiocre qui n’est pas à la hauteur de son dosage. Choisir un acide hyaluronique sur base lipidique permet d’agir mieux sur le film hydrolipidique de l’épiderme.

 

Antioxydants

Un antioxydant est une molécule qui diminue ou empêche l’oxydation d’autres substances chimiques. Le stress oxydatif ou stress radicalaire est issu, à la base, de la respiration et de l’oxygène. Il est amplifié par le stress, la consommation de tabac, l’excès de sucres ou de graisses dans le sang dus à une alimentation déséquilibrée. Cette oxydation est nocive pour les vaisseaux et pour nos organes en général.

Le rôle des antioxydants est de maintenir un système cardio-vasculaire en bonne santé, de protéger le cœur et les artères, de lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement.

Les antioxydants les plus connus sont :

  • Les caroténoïdes (lutéine, lycopène)
  • La vitamine E (tocopherol)
  • La vitamine C contenue dans les légumes et les fruits, particulièrement les agrumes
  • Les polyphénols présents dans de nombreux fruits et légumes, épices, plantes aromatiques, boissons (thé, vin rouge, bière), le chocolat. Les polyphénols englobent plusieurs catégories : les flavonoïdes (végétaux surtout), les tanins (cacao, café, thé, raisin), les anthocyanes (fruits rouges), les acides phénoliques (céréales, fruits et légumes).

Il ne faut pas hésiter à en faire des cures à l’entrée de l’hiver pour renforcer ses défenses naturelles, pendant les périodes de fatigue, de surmenage, pendant un régime amaigrissant…

 

Chrome

Cet oligo-élément joue un rôle essentiel pour le métabolisme du sucre dans l'organisme. Il n'a pas d'action hypoglycémiante propre mais est actif en présence d'insuline. C'est un cofacteur de l'insuline. Les aliments les plus riches en chrome sont, entre autres, les haricots verts, les brocolis, les pommes de terre, le germe de blé ... L'agriculture intensive et le raffinage des aliments tendent à réduire la teneur en chrome des aliments. Des carences en chrome sont retrouvées chez les personnes diabétiques et les personnes âgées. Le chrome a reçu l'allégation officielle de l'EFSA : "le chrome contribue au maintien d'une glycémie normale". C'est à ce titre une aide pour limiter les envies de grignotage sucré, souvent facteurs de prise de poids.

 

Huile de son de riz

C’est dans le son, l’enveloppe du riz complet, que se trouvent l’essentiel des substances nutritives du riz (65%) et la quasi-totalité de ses substances actives (90%). L’huile de son de riz Oryza Sativa est traditionnellement utilisée pour sa concentration en nutriments spécifiques. C’est l’aliment le plus riche en gamma oryzanol, des lipides spécifiques de la famille des phytostérols (ou stérols végétaux). Elle contient aussi plus de 100 antioxydants, dont la vitamine E sous sa forme complète (4 tocophérols et 4 tocotriénols). Les actifs de l’huile de son de riz vont permettre, principalement, de lutter contre les productions excessives de radicaux libres (stress oxydatif), d’équilibrer le mauvais cholestérol et le taux de sucre dans le sang. Elle représente une alternative à la levure de riz rouge et ne contient pas de statines.

 

Huile de graines de lin

Les graines de lin contiennent de l’Acide Alpha-Linolénique (AAL), des fibres solubles et des lignanes. L’AAL est un oméga-3 à courte chaîne, c’est-à-dire qu’il est utilisé comme point de départ par nos cellules pour fabriquer des oméga-3 à longue chaîne appelés EPA et DHA. Cette transformation est importante car ces deux oméga-3 à longue chaîne jouent de nombreux rôles positifs dans le bent comme de puissantes molécules anti-inflammatoireson fonctionnement de notre organisme : ils favorisent une meilleure communication entre les cellules du cerveau, régularisent le rythme cardiaque et agissent égalem

Nos organes, le cœur, le cerveau, les yeux, la peau … ont besoin d’un équilibre différent entre DHA et EPA. A partir de l’AAL, le corps va lui-même fabriquer l’EPA et la DHA et distribuer des équilibres différents DHA/EPA, en fonction des besoins de nos organes. Les oméga 3 végétaux présentent l’avantage d’être plus digestes que les oméga 3 issus d’huiles de poisson (fréquents problèmes d’éructation), de ne pas contenir tous les métaux lourds retrouvés dans la chair des poissons gras, et de ne pas nuire au renouvellement des espèces marines.

 

Spiruline

La spiruline existe depuis plus de 3 milliards d’années. Elle tire son nom de sa forme spiralée et appartient à la famille des cyanobactéries ou micro-algues bleu vert. Déjà connu des Aztèques, redécouvert dans les années 1960, ce micro-organisme est doté de propriétés nutritives telles que l’ONU en a fait une arme contre la faim dans le monde. Elle contient des protéines (60 à 70%), tous les acides aminés (dont les BCAAS), des acides gras polyinsaturés (notamment l’acide gamma-linolénique), des vitamines du groupe B (B1, B2, B9, B12 …), des minéraux (fer, chrome, magnésium, sélénium …), du SOD (Superoxyde Dismutase), un puissant antioxydant, et des phyto-pigments : chlorophylle, phycocyanines (défenses naturelles, activités physiques) et des caroténoïdes.

 

Silicium

Le silicium est un rouage essentiel dans le mécanisme de la vie, au même titre que l’oxygène, l’hydrogène, le carbone et l’azote. Il accélère toutes les réactions de chimie organique. Les déficits en silicium provoquent un ralentissement de tous les métabolismes et de toutes les fonctions. Le silicium, notamment d’origine végétale (bambou), est un puissant reminéralisant. Cet élément favorise la synthèse de fibres de collagène au niveau osseux et stimule la reconstitution des cartilages. Le collagène constitue le tissu de soutien de tous les organes, il leur donne forme, structure et fermeté, et confère aux tissus une résistance mécanique. Le silicium est aussi impliqué dans la formation de la trame osseuse et la calcification. Il est également essentiel à la fixation du calcium sur les os. C’est un composant structurel du tissu conjonctif qui entoure la trame osseuse. Il est nécessaire à l’entretien et au renouvellement de tous les tissus en lien avec la mobilité : os, cartilages, ligaments, muscles. Il existe différentes formes d’apport de silicium : silicium végétal, silicium minéral, silicium organique.

 

Rhodiola rosea

La Rhodiole est une plante vivace des régions froides. Elle est connue en Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle contient principalement des polyphénols et des antioxydants phénoliques : proanthocyanidines, quercétine, acide gallique, acide chlorogénique, kaempférol … En régulant la production de sérotonine et de dopamine, la Rhodiola Rosea renforce la résistance du corps contre toutes sortes de stress, chimiques, biologiques ou physiques : pratique sportive intensive, pollutions, sommeil difficile, tensions émotionnelles …

L’histoire dit que c’est en Sibérie et en Scandinavie que la rhodiole a gagné sa réputation. On lui attribuait le pouvoir d’accroître l’endurance physique, la longévité, la vigueur sexuelle, la mémoire et d’autres facultés cognitives. Les athlètes russes et les cosmonautes l’ont largement utilisée pour accroître les niveaux d’énergie, leurs performances physiques et mentales. Les principes actifs de la plante sont la rosavine et le salidroside.

 

Coenzyme Q10

Le coenzyme Q10 est un élément essentiel des mitochondries cellulaires qui procurent l’énergie nécessaire à la vie de chaque cellule. Les zones d’intense activité physiologique (cœur, foie, poumons, muscles, cerveau … ou encore les sphères de la reproduction) sont les premières consommatrices de ce Q10 qui ne peut être remplacé par aucune autre substance. La réduction du taux de Q10 est liée au vieillissement ainsi qu’à divers facteurs comme l’effort physique intense, le stress, la consommation de tabac et d’alcool, l’utilisation de certains médicaments … nous privant ainsi de cette parade naturelle contre les méfaits de l’âge. On a donné au Q10 le nom d’ubiquinone parce qu’il a la propriété d’être ubiquiste à l’état naturel (présent partout à la fois). Le Q10, dérivé lipidique, est issu de la même chaîne de production que le cholestérol, dans le foie. C’est pourquoi certains traitements, qui réduisent la production naturelle de cholestérol, réduisent également celle du Q10. L’organisme peut en subir durement les conséquences.

 

Gelée royale

On dit que les souverains de la Chine antique attribuaient à la gelée royale le pouvoir d’assurer la longévité et la vigueur sexuelle. Ce n’est cependant que depuis 70 à 80 ans qu’elle est devenue réellement populaire auprès des Chinois. En Médecine Traditionnelle Chinoise, cette substance est considérée comme un tonique en cas de carence du Yin.

La gelée royale est une substance laiteuse sécrétée par les abeilles pour nourrir la larve destinée à devenir reine. Ce « lait magique » est l’une des substances les plus riches que l’on puisse trouver dans la nature. Sans cette gelée, une larve devient une ouvrière dont la durée de vie, en activité, est en moyenne de 45 jours. Grâce à la gelée royale, la larve choisie devient une reine qui peut vivre jusqu’à 5 ou 6 ans ; sa longévité est plus de 40 fois supérieure. Ce phénomène est à l’origine de la réputation de vitalisant de la gelée royale.

La gelée royale naturelle pure et fraîche est présentée habituellement dans des petits pots en verre. Cette forme se dégrade rapidement et doit être impérativement conservée au réfrigérateur à une température comprise entre 0° et 5°. La gelée royale naturelle pure et lyophilisée préserve tous les composants spécifiques et leur activité biologique, sans avoir la fragilité de la gelée royale fraîche. La lyophilisation permet, par ailleurs, par son processus de séchage à froid, de déshydrater la gelée (près de 2/3 d’eau). Elle est ainsi plus concentrée.

 

Ginseng Panax

Le nom générique Panax vient des mots grecs (Panakeia) Pan, qui signifie « tout » et « Akos » qui veut dire « guérir ». Panax a donné le terme panacée : remède universel. Le terme ginseng vient lui du chinois mandarin, Gin, qui désigne « l’homme» et Seng qui veut dire « racine ». La racine rappelle la forme humaine et le caractère anthropomorphe s’accentue avec l’âge de la plante. Carl Anton Von Meyer, botaniste allemand, a donné son nom à la plante.

Le ginseng fait partie de la pharmacopée de la Médecine Traditionnelle Chinoise depuis plusieurs millénaires. C’est la racine tubéreuse qui est réputée pour ses propriétés bénéfiques. Avec son action stimulante, cette plante adaptogène est considérée comme un tonique contre la fatigue physique et intellectuelle ; elle contribue aussi au bon fonctionnement des défenses immunitaires. On considère également en Asie que la plante possède des vertus aphrodisiaques.

Le Ginseng Panax d’Asie est dit « blanc » lorsque la racine a simplement été nettoyée et séchée au soleil. On le dit « rouge » lorsque la racine a été traitée à la vapeur (étuvée) avant d’être séchée. La chaleur caramélise les sucres de la racine qui deviennent alors rouges. Ce procédé qui expose la racine à des températures élevées est susceptible d’altérer de nombreux composants de la plante.

 

Huile d’onagre

On extrait l'huile des minuscules graines de l'onagre (Oenothera biennis), une plante d'origine nord-américaine. Cette huile renferme de l'acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras de type oméga-6. Un organisme en bonne santé fabrique l'AGL dont il a besoin à partir de l'acide linoléique tiré des huiles végétales polyinsaturées : tournesol, carthame, maïs, soja, etc. Mais dans certaines situations, l'organisme a du mal à produire de l'AGL : diabète, eczéma, syndrome prémenstruel, hypercholestérolémie, excès d’alcool, etc. Cela peut aussi se produire en cas de carence en certaines vitamines ou minéraux, en zinc notamment. D'où l'intérêt de l'huile d'onagre qui contient de l'AGL prêt à être utilisé. Cet acide précurseur dans la synthèse liée à la production des prostaglandines de série 1 au détriment de celles de série 2 pourrait ralentir le vieillissement des cellules de la peau en diminuant les mécanismes qui déclenchent l'inflammation. Ces graines renferment environ 20% d'huile végétale riche en acides gras complexes (cis-linoléique, cis-gammalinolénique). Ce sont des acides gras essentiels, car non synthétisés par le corps humain. L'onagre contient aussi des polyphénols, de l'acide palmitique, des esters d'acides triterpéniques et un peu d'insaponifiable. Sa composition (acides gras essentiels, lignine, minéraux, mucilages, tanins, phytostérols, composés flavoniques, protéines...) confère à l'huile d'onagre des propriétés remarquables, notamment hydratantes, antioxydantes et anti-inflammatoires.

 

Huile de bourrache

Appartenant à la famille des borraginacées, l’huile de bourrache possède des acides gras essentiels poly-insaturés, de l’acide linolénique et gamma-linolénique (oméga 6), des phytostérols et de la vitamine E. Toutes ces substances jouent un rôle déterminant dans la bonne santé de la peau et aident à ralentir son vieillissement. L’huile de bourrache, souvent associée à l’huile d’onagre, est utile pour revitaliser les peaux sèches, qui perdent en souplesse, et pour redonner du tonus aux ongles cassants et aux cheveux.

 

Vigne rouge

La Vigne Rouge, ou Vitis Vinifera, fait partie de la famille des Vitacées. Dans la médecine populaire, les feuilles ont longtemps été employées pour soulager les troubles féminins comme les règles douloureuses, les problèmes circulatoires et les jambes lourdes. Les feuilles de vigne rouge contiennent des flavonoïdes et des anthocyanes correspondant aux pigments leur donnant leur coloration rouge. Puissants protecteurs des vaisseaux sanguins, ils font de la vigne rouge une plante de choix pour les personnes hypertendues et les diabétiques, connus pour leur fragilité capillaire : maintien de l’intégrité de la circulation veineuse, bien-être circulatoire, légèreté et beauté des jambes.

 

Papaye fermentée

Les remarquables propriétés de la papaye fermentée ont attiré l’attention de nombreux chercheurs réputés dans le monde entier, dont le Professeur Lester Packer de l’université de Berkeley (Californie) et le Professeur Luc Montagnier (Prix Nobel de médecine 2008) qui en a fait l’éloge lors d’une conférence le 26 octobre 2000 à Paris en déclarant : « La papaye fermentée a des propriétés remarquables pour lutter contre le stress oxydant et pour stimuler les défenses naturelles ». Des études cliniques ont démontré que la papaye fermentée contient des enzymes protectrices contre les radicaux libres et agit également sur la production de ces enzymes : la Super Oxyde Dismutase (SOD) et le glutathion. En combattant les radicaux libres responsables d’oxydation qui occasionne des dommages à nos cellules, la papaye fermentée favorise la jeunesse cellulaire de l’ensemble de nos organes.

 

Probiotiques

Du grec « Probios » = « en faveur de la vie ». Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquate, exercent une action bénéfique. Les probiotiques sont donc des micro-organismes utiles qui colonisent la flore intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses ou des vaginites. Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments.

Les bactéries les plus souvent utilisées pour leurs propriétés probiotiques sont les bactéries des genres bifidobacterium et lactobacillus. De nombreuses études ont montré, depuis plusieurs décennies, les effets positifs sur la santé de ces deux genres bactériens.

 

Magnésium

Présent dans quasiment toutes les cellules de l’organisme, le magnésium intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques. Plus de la moitié de ce minéral est contenue dans les os où il participe à la fixation du calcium. 25% est utilisé par les muscles (dont le muscle cardiaque), où il régule la contraction musculaire. Le reste du magnésium est réparti dans les organes tels que le cerveau, le cœur, le foie et les reins. On peut dire que ce minéral est indispensable à la mobilité (ossification / fonction musculaire), à la croissance, aux sportifs, aux personnes âgées, à l’effort, à la performance physique et intellectuelle et au bien-être en général. Chez un sportif, le manque de magnésium réduit la capacité à l’effort et accroît le stress oxydatif consécutif au travail musculaire.

 

Vitamine D

Elle permet la fixation du calcium et du phosphore qui favorisent la bonne minéralisation du squelette, la bonne santé des os et également le bon fonctionnement musculaire (y compris du cœur) indispensable à tous les âges.

 

Chondroïtine

C’est un constituant essentiel de la matrice du cartilage. Son nom vient du grec « Khondros » signifiant « cartilage ». La chondroïtine aide à hydrater le cartilage, à maintenir son élasticité et contribue à la solidité et la souplesse des articulations. L’apport exogène de chondroïtine fait produire plus rapidement du cartilage neuf. Elle est aussi présente dans les os, la peau, la cornée et les membranes des artères. La chondroïtine peut provenir de moules, huitres, raies …

 

Glucosamine

La glucosamine est l’une des composantes biologiques des éléments fluides qui supportent les articulations et leurs tissus environnants. Les structures comme le cartilage, les tendons, les ligaments, la peau, les ongles ont besoin de la glucosamine pour leur constant renouvellement. Elle augmente également l’action lubrifiante du liquide synovial. La glucosamine est extraite de la chitine, dérivée de la carapace des crabes, crevettes, langoustes et homards.

 

Huile de pépins de courge

La courge renferme des graines oléagineuses dont on extrait une huile composée à plus de 50% d'acide linoléique, 12% d'acide alpha linoléique, deux acides gras essentiels, et d'autres acides : palmitique, oléique, stéarique et gamma-linolénique. Elle contient aussi des minéraux, des stérols et des vitamines. Les graines de courge ont longtemps servi de vermifuge. Actuellement, elle est reconnue pour contribuer au bien-être de la prostate.