Aller au contenu

Moringa : arbre de vie, par Elodie Saldo, naturopathe certifiée

Quels sont les bénéfices des feuilles de moringa ?

 

1. Leur richesse nutritionnelle

Super alternative aux protéines animales, les feuilles de moringa renferment tous les acides aminés essentiels ; il s’agit donc d’un aliment idéal pour les végétariens ou toutes les personnes qui souhaitent diminuer leur consommation animale. Également très riches en calcium, les feuilles de moringa sont une réponse aux intolérances aux laitages. Ainsi, elles peuvent combler un déficit en calcium en raison de leur teneur unique (2 000 mg pour 100 g, soit 17 fois plus que dans un yaourt).
Mais ce n’est pas tout : le moringa possède 4 fois plus de potassium qu’une banane, 6 fois plus de fer que les épinards ou encore 4 fois plus de magnésium que le chocolat…

 

2. Leur pouvoir antioxydant

La quantité importante de vitamines A, C et E, ainsi que de polyphénols, place les feuilles de moringa au rang d’un SUPER-ANTIOXYDANT, qui prévient le vieillissement et les affections chroniques. On dit même qu’elles seraient plus puissantes que les baies d’açaï.

 

3. Leur capacité à réduire l’inflammation

L’inflammation est le terrain de toutes les maladies chroniques, telles que le diabète, l’arthrite, les problèmes respiratoires ou encore l’obésité. Par leur capacité à neutraliser les enzymes et les protéines inflammatoires se trouvant dans notre corps, les feuilles de moringa, concourent à soulager l’inflammation.

 

4. Leur faculté à protéger le système cardiovasculaire

Les feuilles sont non seulement riches en acides aminés, mais aussi en acides gras essentiels, en particulier en oméga 3 (1 000 mg pour 100 g), oméga 6 et oméga 9, qui jouent un rôle majeur dans le fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal, ainsi que dans les réactions immunitaires et anti-inflammatoires. Ces acides gras n’étant pas produits naturellement par l’organisme, il est indispensable de les apporter via notre alimentation ou par des compléments alimentaires.

 

5. Leur action détox

Le foie est l’organe le plus sollicité de notre corps pour, entre autres, éliminer les toxines, produire la bile ou encore stocker les graisses et les sucres. Mais si le foie est saturé à cause d’une consommation trop élevée de pesticides et autres engrais synthétiques, colorants, édulcorants, conservateurs, épaississants, médicaments ou de tabac et d’alcool, celui-ci ne pourra plus assurer ses fonctions. C’est pourquoi il est nécessaire de le nettoyer de temps en temps en pratiquant des cures détox. Ces cures peuvent être accompagnées de plantes qui vont drainer et revitaliser cet organe si important. Parmi ces plantes, l’artichaut est bien connu de tous. Mais saviez-vous que le moringa détient presque autant d’acide caféoylquinique que l’extrait d’artichaut, soit 0,5 à 1 % ? Cet antioxydant va stimuler la sécrétion de la bile, favoriser l’élimination des toxines et la digestion.
La constitution exceptionnelle du moringa participe à stimuler le système immunitaire, réduire la fatigue, améliorer la digestion et le transit, renforcer les capacités cognitives et accompagner les performances sportives (endurance, énergie).

 

Comment consommer les feuilles de moringa ?

Disponibles sous forme de poudre, les feuilles de moringa peuvent être utilisées au quotidien dans votre alimentation afin de l’enrichir en nutriments, à raison d’1 cuillère à café par jour, ou sous forme de cure sur une période de 3 semaines à raison de 10 grammes par jour. À ajouter dans vos smoothies, soupes, sauces ou bien en infusion, le moringa peut se consommer à tout moment de la journée.
Les feuilles, on l’a vu, sont une source infinie de nutriments, mais cet arbre n’a pas fini de nous surprendre car ses fruits, ses fleurs, ses racines, son écorce, mais également ses graines disposent chacun d’un intérêt nutritionnel, thérapeutique ou cosmétique.

L’huile de moringa

Les graines, récoltées 2 fois par an, sont une mine d’éléments actifs. Une fois pressées, elles produisent une huile
précieuse incomparable, riche en oméga 7 et oméga 9, qui peut être utilisée comme huile végétale comestible, mais aussi comme huile thérapeutique. Déjà dans l’Égypte ancienne, cette huile était employée comme base de parfum, onguent et dans les rituels de beauté. Mais bien plus qu’une simple huile de beauté, l’huile de moringa, aussi appelée « huile de Ben », a de nombreuses indications, telles que :
• l’inflammation,
• le traitement des problèmes de peau, tels
que l’eczéma, le psoriasis et les dermatites,
• la nutrition et la fermeté de la peau, avec
la recherche d’une action anti-âge et antioxydante.


Mais comment une huile peut-elle avoir autant d’indications ?

Les oméga 7, connus sous le nom d’acide palmitoléique, sont beaucoup moins connus que les oméga 9, mais ils méritent pourtant que l’on s’intéresse à leurs propriétés. Des études ont mis en avant leur capacité à désactiver la protéine de l’inflammation, ce qui confère aux oméga 7 une action anti-inflammatoire significative. En raison de son taux en oméga 7, l’huile de moringa sera particulièrement conseillée en cures de 2 mois pour toutes les personnes souffrant d’inflammation articulaire, telle que l’arthrite.

On connaît tous les bienfaits des oméga 9, notamment présents dans l’huile d’olive, et leur capacité à réguler le cholestérol. En cela, le régime méditerranéen est l’un des plus plébiscités par les nutritionnistes. Mais déjà dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains tiraient parti de l’huile d’olive non seulement dans leur alimentation, mais également pour la préparation de cosmétiques.


En effet, les oméga 9 sont très bénéfiques pour notre peau. Il s’agit d’une famille d’acides gras dont le plus remarquable est l’acide oléique, un acide gras à longue chaîne, qui, de tous les oméga 9, est le plus abondant de notre organisme. On le retrouve surtout dans le sébum de notre film hydrolipidique, qui constitue la barrière protectrice de notre peau. Appliqué sur la peau, l’acide oléique renforce le film hydrolipidique et participe au maintien de l’élasticité, de la souplesse et de l’hydratation de la peau. Ainsi, sa richesse lui confère des propriétés nourrissantes et protectrices
permettant de soulager rapidement les peaux très sèches. Des études ont, en outre, mis en évidence les qualités réparatrices et cicatrisantes de l’acide oléique. L’huile de moringa, étant donné sa haute teneur en oméga 9, est une huile particulièrement adaptée aux peaux sèches et matures.

Relativement rares, les oméga 7 sont synthétisés naturellement par notre corps et sont présents dans les cellules de la peau. L’apport d’oméga 7 renforce le film hydrolipidique, pour affronter les agressions et infections qui assèchent l’épiderme. Ils sont donc les alliés des peaux asséchées et matures. Ces acides gras font aussi partie de la composition des muqueuses vaginales, et seront donc indiqués pour les femmes préménopausées et ménopausées souffrant de sécheresses vaginales. Leur action anti-âge combat le vieillissement cutané afin de regagner un teint éclatant.

Le moringa est utilisé depuis des millénaires dans les médecines traditionnelles, et ses vertus exceptionnelles en font l’atout incontournable de votre santé.

Retrouvez tous les bienfaits du moringa avec la gamme ethik planète :

 

Ajouter votre commentaire
Les commentaires