Aller au contenu

Huile de son de riz et cholestérol

Le cholestérol est indispensable à un certain nombre de fonctions dans notre corps, telles que les fonctions cérébrales, la production d’hormones, la transmission de signaux entre les cellules nerveuses ou encore la synthèse de la vitamine D. Mais en excès, le cholestérol est pointé du doigt dans son implication dans les maladies cardio-vasculaires.

L’huile de son de riz (Oryza sativa) est l’aliment le plus riche en gamma oryzanol, un lipide spécifique de la famille des phytostérols qui aide à réduire le niveau de cholestérol sanguin. On retrouve ce nutriment quasi exclusivement dans cette huile végétale.

Une étude a d’ailleurs montré que l’huile de son de riz réduit le cholestérol total et le cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol), et que ses effets sur les concentrations de cholestérol sanguin proviennent des insaponifiables (phytostérols, gamma oryzanols, tocotriénols et vitamine E) qu’elle contient.¹

Elle renferme également plus de 100 antioxydants, comme la vitamine E et des polyphénols. Contrairement à la levure de riz rouge, l’huile de son de riz ne contient pas de statines (médicaments prescrits dans les cas d’hypercholestérolémie), aux effets secondaires indésirables.

Le lien entre les graisses que nous ingérons et l’excès de cholestérol n’est pas toujours établi, mais il convient également d’appliquer quelques règles pour se maintenir en bonne santé :

  • équilibrer sa consommation de graisses alimentaires en privilégiant des graisses de bonne qualité riches en oméga 3, 6 et 9
  • respecter le ratio : oméga 6/oméga 3 : ce ratio ne doit pas excéder 5 oméga 6 pour 1 oméga 3². Or, il atteint souvent 20 dans les pays occidentaux (c'est-à-dire que l'on consomme 20 fois plus d'oméga 6 que d'oméga 3)
  • choisir des huiles végétales vierges de première pression à froid
  • ne pas oublier les fibres, qui empêchent l’absorption des graisses
  • utiliser l’huile d’olive ou de coco pour la cuisson
  • éviter les graisses saturées trans présentes, entre autres, dans les biscuits industriels, les viennoiseries, les barres chocolatées…
  • diminuer la quantité d’aliments à index glycémique élevé

 

Article extrait de l'édition Novembre-décembre d'Ecolomag

 1- Étude menée auprès de 14 individus, publiée en 2005 dans The American Journal of Clinical Nutrition : Rice
bran oil, not fiber, lowers cholesterol in humans. Marlene M. Most, Richard Tulley, Silvia Morales and Michael Lefevre

2- source ANSES

 

 

 

L’huile de son de riz Liporyz est une formule brevetée concentrée en phytostérols, en vitamine E naturelle et en oligoéléments (chrome & zinc) hautement biodisponibles.

 

Ajouter votre commentaire
Les commentaires