Aller au contenu

Ingrédients

 

Plantes et actifs utilisés dans nos formules, bienfaits et mots clés à connaître...

Pour tout savoir de A à Z

 

A ⇒ E

F ⇒ J

K ⇒ O

P ⇒ T

U ⇒ Z

 

 

 

 

 

Acérola

Aussi appelée Cerise des Antilles pour sa ressemblance avec la cerise, l'acérola est cultivée massivement dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, à Hawaï ou encore en Australie. L'acérola renferme une teneur en vitamine C quasi incomparable (30 fois plus que l'orange). Grâce à son apport en vitamine C naturelle, l'acérola est, la plupart du temps, utilisée à des fins tonifiantes et stimulantes. C'est un "booster".

 

Acides aminés

Ce sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. Ces molécules sont les constituants fondamentaux des protéines que notre organisme utilise pour un grand nombre de fonctions : système immunitaire, transport de l'oxygène, réparation des tissus, digestion ... On dénombre 22 acides aminés dont 8 acides aminés essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l'organisme et doivent nécessairement être apportés par l'alimentation. Ce sont : l'isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine. Les 14 autres sont synthétisés dans les cellules humaines. Les sportifs sont souvent amateurs de compléments alimentaires à base d'acides aminés pour leur contribution à la prise de masse musculaire.

 

Acides gras essentiels

Certains acides gras sont dits « essentiels » car l’organisme ne peut les synthétiser par lui-même. Les besoins doivent donc être comblés par la consommation d’aliments ou de suppléments.

Les acides gras polyinsaturés (type oméga 3, oméga 6) participent à une foule de processus importants : la constitution et l’intégrité des membranes cellulaires, le bon fonctionnement des sytèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal, inflammatoire… La consommation et l’absorption d’oméga 3 et 6 permet donc au corps de fabriquer des substances primordiales pour son bon fonctionnement.

 

Acide hyaluronique

Environ 56% de l’acide hyaluronique contenu dans le corps se trouve dans la peau ; mais la quantité et la qualité d’acide hyaluronique, comme celles du collagène et de l’élastine, diminuent avec l’âge. On estime qu’à 50 ans il ne nous reste plus que 50% de ce précieux capital. C’est la cause majeure de la formation des rides.

Constituant essentiel de la substance fondamentale de la peau (derme, épiderme), l’acide hyaluronique capte et fixe l’eau (comme une éponge). On dit qu’il a des propriétés hygroscopiques. Son rôle est capital pour repulper en profondeur et lisser la surface de la peau. L’acide hyaluronique contribue également à la fabrication de collagène et d’élastine. En préservant l’élasticité et la tonicité des tissus cutanés, il permet de combattre l’apparition de rides et vergetures. Enfin, l’acide hyaluronique est indispensable dans la réparation et le renouvellement cellulaire, notamment en permettant le transport et la distribution d’éléments vitaux (vitamines, oligoéléments …) qui nourrissent la peau.

Généralement présenté en extraits secs (poudre), mis en gélules ou comprimés, l’acide hyaluronique sans base huileuse a une performance médiocre qui n’est pas à la hauteur de son dosage. Choisir un acide hyaluronique sur base lipidique permet d’agir mieux sur le film hydrolipidique de l’épiderme.

 

Ail Noir Fermenté

L’ail noir a une haute teneur en antioxydants et en polyphénols et autres actifs spécifiques. Il dit qu'il est 4 fois plus concentré en actifs que l'ail frais. Il est aussi beaucoup plus digeste et inodore.

Il est produit de façon hautement standardisée, en laissant vieillir de l’ail bio, à température ambiante, pendant 20 mois. Ce processus augmente les niveaux d’antioxydants et convertit les composés instables, comme l’allicine, en substances stables, promotrice de la santé. Il contient principalement des composés organosulfurés hydrosolubles et stables, qui sont de puissants anti-oxydants. On trouve, entre autre, la S-allylmercaptocystéine, composé exclusif de l’ail noir, et la S-allyl-cystéine, biodisponible à 98%. L’ail noir contient également quelques composés organosulfurés liposolubles, des flavonoïdes et d’autres nutriments essentiels comme le sélénium.

 

Amla

L’amla (Phyllanthus emblica) est une espèce d'arbre de la famille des Euphorbiaceae. Il pousse au Népal, en Inde, au Sri Lanka où il est considéré comme sacré. Son fruit, également nommé amala / amla / amalaki ou « groseille népalaise ou indienne », est comestible. Il a un goût tannique et acide. Il est spécialement riche en acide ascorbique et en pectine : 720 mg de vitamine C pour 100 g de pulpe de fruit, jusqu’à 900 mg pour 100 g de jus pressé.

 

Antioxydants

Un antioxydant est une molécule qui diminue ou empêche l’oxydation d’autres substances chimiques. Le stress oxydatif ou stress radicalaire est issu, à la base, de la respiration et de l’oxygène. Il est amplifié par le stress, la consommation de tabac, l’excès de sucres ou de graisses dans le sang dus à une alimentation déséquilibrée. Cette oxydation est nocive pour les vaisseaux et pour nos organes en général.

Le rôle des antioxydants est de maintenir un système cardio-vasculaire en bonne santé, de protéger le cœur et les artères, de lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement.

Les antioxydants les plus connus sont :

  • Les caroténoïdes (lutéine, lycopène)
  • La vitamine E (tocopherol)
  • La vitamine C contenue dans les légumes et les fruits, particulièrement les agrumes
  • Les polyphénols présents dans de nombreux fruits et légumes, épices, plantes aromatiques, boissons (thé, vin rouge, bière), le chocolat. Les polyphénols englobent plusieurs catégories : les flavonoïdes (végétaux surtout), les tanins (cacao, café, thé, raisin), les anthocyanes (fruits rouges), les acides phénoliques (céréales, fruits et légumes).

Il ne faut pas hésiter à en faire des cures à l’entrée de l’hiver pour renforcer ses défenses naturelles, pendant les périodes de fatigue, de surmenage, pendant un régime amaigrissant…

 

Bambou

Le bambou est une grande plante d’Asie du Sud Est. Ses pousses font partie intégrante de la cuisine chinoise et sa tige renferme des protéines, des minéraux et des vitamines qui en font un produit phare de la cosmétologie pour ses propriétés nourrissantes et antivieillissement.

L'exsudat de la tige est naturellement riche en silice végétale, facilement assimilable par l’organisme. En phytothérapie, on utilise le bambou pour son effet reminéralisant et assouplissant de la peau et des articulations. Il favorise l'absorption des vitamines B et du calcium, maintient l'élasticité des vaisseaux sanguins. Le bambou peut être une aide précieuse pour les personnes qui souffrent de douleurs articulaires, les sportifs, les personnes qui ont besoin de consolider leurs os après une fracture, pendant la ménopause...

 

Bardane

Originaire d'Europe et d'Asie, la bardane. En phytothérapie, ce sont les feuilles et les racines qui sont utilisées. La racine de la bardane est riche en inuline. Elle contient aussi des sels de potassium, des mucilages, des acides phénols, des lactones sesquiterpéniques, des composés phénoliques (acides phénols, flavonoïdes, tanins) et des stérols. La composition de la bardane lui confère des vertus détoxifiantes (favorise l'élimination des toxines). Elle est couramment utilisée comme draineur du foie et des reins, pour assainir la peau : régulation du sébum (peaux grasses), réduction des imperfections (rougeurs...)

  

Bruyère

Les fleurs de cette plante sont connues pour leur pouvoir diurétique. Elles favorisent, en effet, l'élimination des urines chargées de toxines. Cette plante est idéale dans les formules pour un meilleur confort urinaire, seule ou en association avec de la canneberge (aussi appelé cranberry) et de l'hibiscus, pour une efficacité renforcée. 

 

Cannelle 

Originaire du Sri Lanka, la cannelle est une épice très utilisée en cuisine pour ses vertus aromatiques. Elle est utilisée depuis plus de 5000 ans en Médecine Ayurvédique et en Médecine Traditionnelle Chinoise.

Depuis plusieurs années, les scientifiques mettent en avant ses capacités à abaisser la glycémie, notamment post-prandiale. L’un des composants de la cannelle, le MHCP (polymère de méthylhydroxychalcone), est un polyphénol qui imite l’action de l’insuline. Les cellules, ainsi stimulées, assimilent mieux les sucres et limite leur accumulation dans le sang.

En décembre 2003, une équipe de chercheurs a scientifiquement démontré que la cannelle a une influence favorable sur la glycémie, le taux de cholestérol et la teneur du sang en graisse. Soixante hommes et femmes, âgés de 50 ans en moyenne, souffrant de diabète de type 2 ont reçu 1, 3, 6 grammes de cannelle ou un placebo pendant 40 jours. Les valeurs glycémiques des sujets traités par la cannelle ont considérablement diminué (18-19%). Le taux de cholestérol (12-26%) et la teneur du sang en graisse (23-30%) ont également baissé au sein de ce groupe.

 

Céramides

Les céramides sont des composants essentiels de la couche de l’épiderme et de la couche cornée (ongles, cheveux). Ils représentent jusqu’à 40 %  des lipides de ces couches, jouant le rôle de ciment entre les cellules. Ils permettent de préserver l’hydratation de la peau, et de maintenir la structure du cheveu pour prévenir les problèmes de cheveux cassants, mous ou déshydratés. Ils participent activement  à protéger la peau et les cheveux contre les agressions extérieures : pollution, UV, froid, procédés chimiques comme les colorations, ou encore actions mécaniques comme les brushing.

La plupart des céramides sont endogènes mais une petite quantité est apportée par l’alimentation.

 

Chondroïtine

C’est un constituant essentiel de la matrice du cartilage. Son nom vient du grec « Khondros » signifiant « cartilage ». La chondroïtine aide à hydrater le cartilage, à maintenir son élasticité et contribue à la solidité et la souplesse des articulations. L’apport exogène de chondroïtine fait produire plus rapidement du cartilage neuf. Elle est aussi présente dans les os, la peau, la cornée et les membranes des artères. La chondroïtine peut provenir de moules, huitres, raies …

 

Chrome

Cet oligo-élément joue un rôle essentiel pour le métabolisme du sucre dans l'organisme. Il n'a pas d'action hypoglycémiante propre mais est actif en présence d'insuline. C'est un cofacteur de l'insuline. Les aliments les plus riches en chrome sont, entre autres, les haricots verts, les brocolis, les pommes de terre, le germe de blé ... L'agriculture intensive et le raffinage des aliments tendent à réduire la teneur en chrome des aliments. Des carences en chrome sont retrouvées chez les personnes diabétiques et les personnes âgées. Le chrome a reçu l'allégation officielle de l'EFSA : "le chrome contribue au maintien d'une glycémie normale". C'est à ce titre une aide pour limiter les envies de grignotage sucré, souvent facteurs de prise de poids.

 

Coenzyme Q10

Le coenzyme Q10 est un élément essentiel des mitochondries cellulaires qui procurent l’énergie nécessaire à la vie de chaque cellule. Les zones d’intense activité physiologique (cœur, foie, poumons, muscles, cerveau … ou encore les sphères de la reproduction) sont les premières consommatrices de ce Q10 qui ne peut être remplacé par aucune autre substance. La réduction du taux de Q10 est liée au vieillissement ainsi qu’à divers facteurs comme l’effort physique intense, le stress, la consommation de tabac et d’alcool, l’utilisation de certains médicaments … nous privant ainsi de cette parade naturelle contre les méfaits de l’âge. On a donné au Q10 le nom d’ubiquinone parce qu’il a la propriété d’être ubiquiste à l’état naturel (présent partout à la fois). Le Q10, dérivé lipidique, est issu de la même chaîne de production que le cholestérol, dans le foie. C’est pourquoi certains traitements, qui réduisent la production naturelle de cholestérol, réduisent également celle du Q10. L’organisme peut en subir durement les conséquences.

 

Curcuma

Curcuma longa, aussi appelé Safran des Indes,  est une plante tropicale de la famille du gingembre, originaire d’Asie. Cette épice, qui rentre dans la composition du curry, est également très utilisé en Inde pour ses nombreux bienfaits. On utilise le rhizome qui est séché puis broyé pour produire la poudre de curcuma qui contient la curcumine. La curcumine est un puissant antioxydant qui protège les cellules des dommages provoqués par le stress oxydatif. Il est également utilisé en phytothérapie pour calmer l’inflammation articulaire, cutanée ou bien pour réduire les troubles intestinaux,  brûlures digestives, éructations ou encore ballonnements.

 

Dunaliella Salina

Il s'agit d'une micro-algue présente dans les milieux hyper salés comme les salines, les lagunes, les lacs salés. Dans le cas d'une forte exposition à la lumière, c'est à dire dans des eaux peu profondes et calmes, l'algue protège sa chlorophylle de la surexposition lumineuse par des pigments rouges (bêta carotènes, astaxanthine) qui protègent les structures cellulaires de la photo oxydation. Bien qu'étant classée comme algue verte par les naturalistes, elle prend alors une couleur rouge sang et colore en rouge sombre l'eau en cas de forte concentration (bloom).

La Dunaliella est une source exceptionnelle de caroténoïdes. Elle contient, en plus du béta-carotène, des xanthophylles comme la lutéine, la zéaxanthine etc. Cette combinaison de phyto-caroténoïdes fait de la Dunaliella Salina un complément nutritionnel photo-protecteur idéal pour la protection des yeux et de la peau, la protection antioxydante. 

 

 

 

Ecocert

Organisme de contrôle et de certification. Ecocert contrôle sur le terrain le respect des exigences définies dans un référentiel (règlement, norme ou cahier des charges) et délivre le document d'attestation qui certifie la conformité du produit. 

 

Extrait de pépins de pamplemousse (EPP)

Les pépins du pamplemousse Citrus paradisii sont réputés pour leur richesse naturelle en bioflavonoïdes. L'EPP est ce que l'on appelle un "antibiotique naturel" capable de renforcer les défenses immunitaires et d'aider l'organisme à lutter contre les refroidissements, rhumes, troubles de la sphère ORL, maux de gorge...

L'EPP se trouve en magasins sous forme liquide (formules mono-ingrédient) ou sous forme de gélules ou comprimés, seul ou en synergie avec d'autres ingrédients. Il peut s'utiliser aussi bien en prévention pour renforcer le terrain ou à titre curatif, dès que les premiers signes de refroidissement ou de fatigue se font sentir. 

 

 

 

Gelée royale

On dit que les souverains de la Chine antique attribuaient à la gelée royale le pouvoir d’assurer la longévité et la vigueur sexuelle. Ce n’est cependant que depuis 70 à 80 ans qu’elle est devenue réellement populaire auprès des Chinois. En Médecine Traditionnelle Chinoise, cette substance est considérée comme un tonique en cas de carence du Yin.

La gelée royale est une substance laiteuse sécrétée par les abeilles pour nourrir la larve destinée à devenir reine. Ce « lait magique » est l’une des substances les plus riches que l’on puisse trouver dans la nature. Sans cette gelée, une larve devient une ouvrière dont la durée de vie, en activité, est en moyenne de 45 jours. Grâce à la gelée royale, la larve choisie devient une reine qui peut vivre jusqu’à 5 ou 6 ans ; sa longévité est plus de 40 fois supérieure. Ce phénomène est à l’origine de la réputation de vitalisant de la gelée royale.

La gelée royale naturelle pure et fraîche est présentée habituellement dans des petits pots en verre. Cette forme se dégrade rapidement et doit être impérativement conservée au réfrigérateur à une température comprise entre 0° et 5°. La gelée royale naturelle pure et lyophilisée préserve tous les composants spécifiques et leur activité biologique, sans avoir la fragilité de la gelée royale fraîche. La lyophilisation permet, par ailleurs, par son processus de séchage à froid, de déshydrater la gelée (près de 2/3 d’eau). Elle est ainsi plus concentrée.

 

Ginkgo Biloba

Cet arbre fait partie de la plus ancienne espèce d'arbre vivant encore sur notre planète : environ 270 millions d'années. Le Ginkgo est utilisé en Médecine Traditionnelle Chinoise depuis des millénaires. Ses feuilles contiennent des ginkgolides, des flavonoïdes réputés pour favoriser une meilleure oxygénation du cerveau et donc améliorer la mémoire, la concentration, les capacités intellectuelles. 

 

Ginseng Panax

Le nom générique Panax vient des mots grecs (Panakeia) Pan, qui signifie « tout » et « Akos » qui veut dire « guérir ». Panax a donné le terme panacée : remède universel. Le terme ginseng vient lui du chinois mandarin, Gin, qui désigne « l’homme» et Seng qui veut dire « racine ». La racine rappelle la forme humaine et le caractère anthropomorphe s’accentue avec l’âge de la plante. Carl Anton Von Meyer, botaniste allemand, a donné son nom à la plante.

Le ginseng fait partie de la pharmacopée de la Médecine Traditionnelle Chinoise depuis plusieurs millénaires. C’est la racine tubéreuse qui est réputée pour ses propriétés bénéfiques. Avec son action stimulante, cette plante adaptogène est considérée comme un tonique contre la fatigue physique et intellectuelle ; elle contribue aussi au bon fonctionnement des défenses immunitaires. On considère également en Asie que la plante possède des vertus aphrodisiaques.

Le Ginseng Panax d’Asie est dit « blanc » lorsque la racine a simplement été nettoyée et séchée au soleil. On le dit « rouge » lorsque la racine a été traitée à la vapeur (étuvée) avant d’être séchée. La chaleur caramélise les sucres de la racine qui deviennent alors rouges. Ce procédé qui expose la racine à des températures élevées est susceptible d’altérer de nombreux composants de la plante.

 

Glucosamine

La glucosamine est l’une des composantes biologiques des éléments fluides qui supportent les articulations et leurs tissus environnants. Les structures comme le cartilage, les tendons, les ligaments, la peau, les ongles ont besoin de la glucosamine pour leur constant renouvellement. Elle augmente également l’action lubrifiante du liquide synovial. La glucosamine est extraite de la chitine, dérivée de la carapace des crabes, crevettes, langoustes et homards.

 

Hibiscus

L'hibiscus Sabdariffa est un arbuste qui pousse en zones tropicales. Son calice et sa fleur sont riches en polyphénols bactériostatiques incluant des flavonoïdes, des sambubioanthocyanidines et des proanthocyanidines. La gossypétine, un flavonoïde particulier trouvé dans l’hibiscus, a été identifiée comme un composant antimicrobien spécifique. L'hibiscus peut être intégré dans des formules de phytothérapie pour le confort urinaire.

Un essai clinique en double aveugle, contrôlé contre placebo, a enrôlé soixante et une femmes présentant toutes plus de quatre infections du système urinaire par an, dont l’une est intervenue dans les trois mois précédant le début de l’étude. Ces femmes ont été réparties de façon aléatoire en trois groupes qui ont reçu pendant six mois 200 mg d’un extrait d’hibiscus standardisé à 90 % de polyphénols, 200 mg d’un extrait standardisé à 60 % de polyphénols ou un placebo. Par rapport à celles du groupe témoin, les femmes ayant reçu l’extrait d’hibiscus le plus concentré en polyphénols ont connu une diminution de 77 % des infections ainsi qu’une amélioration globale de leur confort urinaire.

 

Huile de bourrache

Appartenant à la famille des borraginacées, l’huile de bourrache possède des acides gras essentiels poly-insaturés, de l’acide linolénique et gamma-linolénique (oméga 6), des phytostérols et de la vitamine E. Toutes ces substances jouent un rôle déterminant dans la bonne santé de la peau et aident à ralentir son vieillissement. L’huile de bourrache, souvent associée à l’huile d’onagre, est utile pour revitaliser les peaux sèches, qui perdent en souplesse, et pour redonner du tonus aux ongles cassants et aux cheveux.

 

Huile de graines de lin

Les graines de lin contiennent de l’Acide Alpha-Linolénique (AAL), des fibres solubles et des lignanes. L’AAL est un oméga-3 à courte chaîne, c’est-à-dire qu’il est utilisé comme point de départ par nos cellules pour fabriquer des oméga-3 à longue chaîne appelés EPA et DHA. Cette transformation est importante car ces deux oméga-3 à longue chaîne jouent de nombreux rôles positifs dans le bent comme de puissantes molécules anti-inflammatoireson fonctionnement de notre organisme : ils favorisent une meilleure communication entre les cellules du cerveau, régularisent le rythme cardiaque et agissent égalem

Nos organes, le cœur, le cerveau, les yeux, la peau … ont besoin d’un équilibre différent entre DHA et EPA. A partir de l’AAL, le corps va lui-même fabriquer l’EPA et la DHA et distribuer des équilibres différents DHA/EPA, en fonction des besoins de nos organes. Les oméga 3 végétaux présentent l’avantage d’être plus digestes que les oméga 3 issus d’huiles de poisson (fréquents problèmes d’éructation), de ne pas contenir tous les métaux lourds retrouvés dans la chair des poissons gras, et de ne pas nuire au renouvellement des espèces marines.

 

Huile d’onagre

On extrait l'huile des minuscules graines de l'onagre (Oenothera biennis), une plante d'origine nord-américaine. Cette huile renferme de l'acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras de type oméga-6. Un organisme en bonne santé fabrique l'AGL dont il a besoin à partir de l'acide linoléique tiré des huiles végétales polyinsaturées : tournesol, carthame, maïs, soja, etc. Mais dans certaines situations, l'organisme a du mal à produire de l'AGL : diabète, eczéma, syndrome prémenstruel, hypercholestérolémie, excès d’alcool, etc. Cela peut aussi se produire en cas de carence en certaines vitamines ou minéraux, en zinc notamment. D'où l'intérêt de l'huile d'onagre qui contient de l'AGL prêt à être utilisé. Cet acide précurseur dans la synthèse liée à la production des prostaglandines de série 1 au détriment de celles de série 2 pourrait ralentir le vieillissement des cellules de la peau en diminuant les mécanismes qui déclenchent l'inflammation. Ces graines renferment environ 20% d'huile végétale riche en acides gras complexes (cis-linoléique, cis-gammalinolénique). Ce sont des acides gras essentiels, car non synthétisés par le corps humain. L'onagre contient aussi des polyphénols, de l'acide palmitique, des esters d'acides triterpéniques et un peu d'insaponifiable. Sa composition (acides gras essentiels, lignine, minéraux, mucilages, tanins, phytostérols, composés flavoniques, protéines...) confère à l'huile d'onagre des propriétés remarquables, notamment hydratantes, antioxydantes et anti-inflammatoires.

 

Huile de pépins de courge

La courge renferme des graines oléagineuses dont on extrait une huile composée à plus de 50% d'acide linoléique, 12% d'acide alpha linoléique, deux acides gras essentiels, et d'autres acides : palmitique, oléique, stéarique et gamma-linolénique. Elle contient aussi des minéraux, des stérols et des vitamines. Les graines de courge ont longtemps servi de vermifuge. Actuellement, elle est reconnue pour contribuer au bien-être de la prostate.

 

Huile de son de riz

L’huile de son de riz (Oryza sativa) est une huile végétale obtenue par 1ère pression à froid du son de riz (enveloppe du grain). C’est dans le son, l’enveloppe du riz complet, que se trouvent l’essentiel des substances nutritives du riz (65%) et la quasi-totalité de ses substances actives (90%). L’huile de son de riz est traditionnellement utilisée pour sa concentration en nutriments spécifiques. C’est l’aliment le plus riche en gamma oryzanol, un lipide spécifique de la famille des phytostérols qui aide à réduire le niveau de cholestérol sanguin. On retrouve ce nutriment quasi exclusivement dans cette huile végétale. Elle contient aussi plus de 100 antioxydants, dont la vitamine E sous sa forme complète (4 tocophérols et 4 tocotriénols).

Les actifs de l’huile de son de riz vont permettre, principalement, de lutter contre les productions excessives de radicaux libres (stress oxydatif), d’équilibrer le mauvais cholestérol. Les phytostérols réduisent en effet l'absorption intestinale du cholestérol. Elle ne contient ) pas de statine et représente une alternative à la levure de riz rouge.

 

 

 

 Kudzu

Originaire d’extrême orient, le Kudzu (Pueraria lobata) est extrêmement répandu en Chine, au Japon et en Inde. Il fait partie de la famille des Fabaceae, que l’on  appelle aussi couramment  légumineuses. Le Kudzu est  utilisée depuis plus de 1000 ans en médecine chinoise pour soigner les addictions et favoriser le sevrage alcoolique. Kudzu se traduit d’ailleurs en chinois par dissipateur d’ivresse. A partir de ces données traditionnelles, son intérêt a été démontré et confirmé face à la dépendance alcoolique, mais aussi face à d’autres formes d’addictions comme le tabac, la consommation excessive de nourriture ou de sucre…

Le Kudzu est une plante riche en isoflavones, comme la daidzéine et la puérarine (dont il est l’unique source) qui présentent deux intérêts majeurs dans le cadre d’un sevrage:

-elles stimulent la production de dopamine à la place de la substance addictive sans les effets d’accoutumance.

-elles sont de puissants anti-oxydants qui permettent de réduire les dommages liés à certaines dépendances (tabagisme ou alcoolisme).

 

Marc de raisin

Le marc de raisin est l’ensemble des résidus secs du raisin une fois pressé, contrairement au moût qui correspond au liquide extrait. Il est constitué de la peau, des pépins et des rafles. Le marc de raisin contient de puissants antioxydants :  des polyphénols contenus dans la peau, et des flavonoïdes de la vitamine E contenus dans les pépins. Le marc de raisin contient également des mucilages à l’action laxative légère, permettant de drainer efficacement les toxines. Dans le cadre d’un programme minceur, les mucilages favorisent le destockage des graisses en équilibrant le taux de glucose dans le sang. Il renferme en outre du resvératrol, des anthocyanosides, des tanins catéchiques et des flavones qui tonifient les veines et favorisent la circulation sanguine.

 

Mauve

Originaire d'Asie et du Bassin méditerranéen, la mauve est une espèce très commune que l'on rencontre facilement à l'état sauvage. Parmi les principaux constituants de ses feuilles, utilisées en phytothérapie, on trouve les mucilages, des flavonoïdes, tanins et anthocyanes. La mauve se consomme sous forme de tisane ou sous forme plus concentrée en gélules. Elle est surtout connue pour ses propriétés calmantes et adoucissantes de la gorge, ainsi que pour son action laxative légère en cas de constipation.

 

Magnésium

Présent dans quasiment toutes les cellules de l’organisme, le magnésium intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques. Plus de la moitié de ce minéral est contenue dans les os où il participe à la fixation du calcium. 25% est utilisé par les muscles (dont le muscle cardiaque), où il régule la contraction musculaire. Le reste du magnésium est réparti dans les organes tels que le cerveau, le cœur, le foie et les reins. On peut dire que ce minéral est indispensable à la mobilité (ossification / fonction musculaire), à la croissance, aux sportifs, aux personnes âgées, à l’effort, à la performance physique et intellectuelle et au bien-être en général. Chez un sportif, le manque de magnésium réduit la capacité à l’effort et accroît le stress oxydatif consécutif au travail musculaire.

 

Mélilot

Cette plante contient des coumarines, des flavonoïdes, des acides phénoliques et des saponosides. En médecine traditionnelle, elle est utilisée pour favoriser une meilleure circulation lymphatique. C'est aussi un fluidifiant sanguin conseillé en cas de sensation de jambes lourdes ou gonflées ou en cas de fragilité capillaire (couperose...) Elle possède des propriétés diurétiques.

 

Moringa

Surnommé "arbre miracle" ou "arbre de vie", le Moringa est un arbre originaire d'Inde. Il est cultivé dans les zones tropicales et subtropicales : Caraïbes, Amérique du Sud, Afrique... Toutes les parties de l'arbre présentent un intérêt nutritionnel : 

  • Feuilles : riches en nutriments (protéines, acides aminés essentiels, vitamines, minéraux, oligo-éléments)
  • Graines : une fois pressées, elles délivrent une huile de grande qualité nutritionnelle et cosmétique ; le tourteau des graines (ce qui reste après pressage) est un agent anti-floculant naturel qui permet de purifier des eaux impropres à la consommation.
  • Fleurs : consommés infusées en thé

 

 

 

 

Olivier - Feuilles d'olivier

Originaire du bassin méditerranéen, l’olivier (Olea europaea) aurait été domestiqué en Crête vers 3500 avant J.-C. Cet arbre à croissance lente peut vivre plus de mille ans. Il a longtemps été considéré par le peuple grec comme un cadeau que la déesse Athéna aurait fait aux êtres humains pour les soulager de leurs souffrances quotidiennes.

L'extrait de feuille d’olivier contient un puissant actif : l’oleuropéine. Il s’agit d’un flavonoïde dont l’effet est double : elle stimule le système immunitaire et affaiblit ses principaux assaillants (bactéries, virus, parasites…). L’oleuropéine a également des propriétés vasodilatatrices, c'est-à-dire qu’elle a la capacité de dilater les vaisseaux sanguins, et diurétiques, ce qui en fait une plante précieuse en phytothérapie pour réguler la pression sanguine.

 

Papaye fermentée

Les remarquables propriétés de la papaye fermentée ont attiré l’attention de nombreux chercheurs réputés dans le monde entier, dont le Professeur Lester Packer de l’université de Berkeley (Californie) et le Professeur Luc Montagnier (Prix Nobel de médecine 2008) qui en a fait l’éloge lors d’une conférence le 26 octobre 2000 à Paris en déclarant : « La papaye fermentée a des propriétés remarquables pour lutter contre le stress oxydant et pour stimuler les défenses naturelles ». Des études cliniques ont démontré que la papaye fermentée contient des enzymes protectrices contre les radicaux libres et agit également sur la production de ces enzymes : la Super Oxyde Dismutase (SOD) et le glutathion. En combattant les radicaux libres responsables d’oxydation qui occasionne des dommages à nos cellules, la papaye fermentée favorise la jeunesse cellulaire de l’ensemble de nos organes.

 

Phycocyanines

Le mot Phycocyanine vient du grec "phyco" = algue et "cyanine" pour la couleur cyan (bleu-vert). La phycocyanine est le principal pigment de la spiruline à laquelle elle donne sa couleur si unique. Elle est d'ailleurs utilisée comme colorant alimentaire naturel pour les aliments de couleur bleue (bonbons, par exemple). La phycocyanine est une association de protéines et de pigments de la photosynthèse. Elle existe sous différentes formes : l'allophycocyanine, la phycoérythrocyanine ... On attribue à la phycocyanine des vertus antioxydantes, anti-inflammatoires naturelles et détoxifiantes. Elle aiderait également à stimuler les défenses naturelles. La teneur en phycocyanines d'une spiruline est l'un des critères les plus révélateurs de sa qualité.

 

Piloselle

La piloselle appartient à la famille des astéracées.

Elle contient des coumarines, dont l’ombelliférone (cholérétique, action antibiotique), des flavonoïdes tels que le lutéoside (action diurétique), des acide-phénols, tel que l’acide caféique, des tanins et un fructane, l’inuline (diurétique osmotique).

La piloselle est connue pour ses vertus diurétiques. Elle est, pour cette raison, utilisée pour :

- Drainer l’organisme de manière générale.

- Eliminer l'excés d'eau dans le sang et contribuer à la baisse de la volémie.

- Traiter les problèmes de rétention d’eau, par exemple lors d’un régime amincissant.

 

Plantain

Originaire d’Europe Centrale et des régions tempérés d’Asie, le Grand plantain (Plantago major), aussi appelé plantain majeur est une plante herbacée vivace de la famille des Plantaginacées.  Ses feuilles renferment des iridoïdes, dont l’aucuboside, une substance aux propriétés anti-bactériennes, anti-inflammatoires* et immunomodulatrices**. Elles contiennent également des mucilages, une substance qui adoucit et calme les voies respiratoires en formant un film protecteur. 

*Ursolic acid from Plantago major, a selective inhibitor of cyclooxygenase-2 catalyzed prostaglandin biosynthesis. Ringbom T1, Segura L, Noreen Y, Perera P, Bohlin L.

**Aucuboside and catapol in Plantago lanceolata L., Plantago major L., Plantago media L. leaves. C. Long, C. Moulins, E. Stanislas, I. Fouraste

 

Prêle des champs

Parfois appelée queue de rat, queue de renard ou queue de cheval, la prêle appartient à la famille des Equisetacea (du latin Equus cheval et seta crin, soie).

Sa tige est très riche en matières minérales, et plus particulièrement en silice végétale. La prêle a donc des propriétés reminéralisantes particulièrement intéressantes pour favoriser le confort articulaire, consolider le squelette, préserver et renforcer les tissus conjonctifs (cartilages, tendons, ligaments, mais également peau, phanères…)

 

Probiotiques

Du grec « Probios » = « en faveur de la vie ». Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquate, exercent une action bénéfique. Les probiotiques sont donc des micro-organismes utiles qui colonisent la flore intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses ou des vaginites. Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments.

Les bactéries les plus souvent utilisées pour leurs propriétés probiotiques sont les bactéries des genres bifidobacterium et lactobacillus. De nombreuses études ont montré, depuis plusieurs décennies, les effets positifs sur la santé de ces deux genres bactériens.

 

Radis noir

Cette racine a des propriétés cholagogues : elle augmente la quantité et la fluidité de la bile. Elle est traditionnellement conseillée pour drainer le foie et la bile, pour améliorer la digestion, pour faire une cure "détox".

 

Rhodiola rosea

La Rhodiole est une plante vivace des régions froides. Elle est connue en Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle contient principalement des polyphénols et des antioxydants phénoliques : proanthocyanidines, quercétine, acide gallique, acide chlorogénique, kaempférol … En régulant la production de sérotonine et de dopamine, la Rhodiola Rosea renforce la résistance du corps contre toutes sortes de stress, chimiques, biologiques ou physiques : pratique sportive intensive, pollutions, sommeil difficile, tensions émotionnelles …

L’histoire dit que c’est en Sibérie et en Scandinavie que la rhodiole a gagné sa réputation. On lui attribuait le pouvoir d’accroître l’endurance physique, la longévité, la vigueur sexuelle, la mémoire et d’autres facultés cognitives. Les athlètes russes et les cosmonautes l’ont largement utilisée pour accroître les niveaux d’énergie, leurs performances physiques et mentales. Les principes actifs de la plante sont la rosavine et le salidroside.

 

Silicium

Le silicium est un rouage essentiel dans le mécanisme de la vie, au même titre que l’oxygène, l’hydrogène, le carbone et l’azote. Il accélère toutes les réactions de chimie organique. Les déficits en silicium provoquent un ralentissement de tous les métabolismes et de toutes les fonctions. Le silicium, notamment d’origine végétale (bambou), est un puissant reminéralisant. Cet élément favorise la synthèse de fibres de collagène au niveau osseux et stimule la reconstitution des cartilages. Le collagène constitue le tissu de soutien de tous les organes, il leur donne forme, structure et fermeté, et confère aux tissus une résistance mécanique. Le silicium est aussi impliqué dans la formation de la trame osseuse et la calcification. Il est également essentiel à la fixation du calcium sur les os. C’est un composant structurel du tissu conjonctif qui entoure la trame osseuse. Il est nécessaire à l’entretien et au renouvellement de tous les tissus en lien avec la mobilité : os, cartilages, ligaments, muscles. Il existe différentes formes d’apport de silicium : silicium végétal, silicium minéral, silicium organique.

 

Spiruline

La spiruline existe depuis plus de 3 milliards d’années. Elle tire son nom de sa forme spiralée et appartient à la famille des cyanobactéries ou micro-algues bleu vert. Déjà connu des Aztèques, redécouvert dans les années 1960, ce micro-organisme est doté de propriétés nutritives telles que l’ONU en a fait une arme contre la faim dans le monde. Elle contient des protéines (60 à 70%), tous les acides aminés (dont les BCAAS), des acides gras polyinsaturés (notamment l’acide gamma-linolénique), des vitamines du groupe B (B1, B2, B9, B12 …), des minéraux (fer, chrome, magnésium, sélénium …), du SOD (Superoxyde Dismutase), un puissant antioxydant, et des phyto-pigments : chlorophylle, phycocyanines (défenses naturelles, activités physiques) et des caroténoïdes.

 

Sureau noir

Les fruits du sureau noir (Sambucus nigra) contiennent des flavonoïdes et anthocyanosides. 

En 1986, la Commission Européenne approuvait l’usage médicinal des fleurs de sureau pour le traitement du rhume. En 1999, l’OMS a reconnu les usages traditionnels des fleurs de sureau comme diaphorétique (qui provoque la sudation) et expectorant, idéal donc pour soigner grippe, bronchite, refroidissements et autres toux rebelles. Ces deux organismes rapportaient que des essais in vitro et sur des animaux permettaient d'établir que les fleurs avaient une action anti-inflammatoire, diurétique et sudorifique.

 

 

 

 

 

Tryptophane

Le L-tryptophane est l’un des acides aminés essentiels de l’alimentation humaine. Présent dans la viande, le poisson, les œufs, les féculents et les fruits secs,  il n’est pas toujours bien absorbé et métabolisé par l’organisme, si bien qu’il peut venir à manquer, et plus particulièrement lorsque l’alimentation est déséquilibrée.

C’est le précurseur métabolique de la sérotonine (hormone du bonheur) et de la mélatonine (aussi appelée hormone du sommeil).  La sérotonine agit sur l’humeur et favorise le sentiment de bien-être. La mélatonine favorise un endormissement serein et restaure les cycles du sommeil.

 

Vigne rouge

La Vigne Rouge, ou Vitis Vinifera, fait partie de la famille des Vitacées. Dans la médecine populaire, les feuilles ont longtemps été employées pour soulager les troubles féminins comme les règles douloureuses, les problèmes circulatoires et les jambes lourdes. Les feuilles de vigne rouge contiennent des flavonoïdes et des anthocyanes correspondant aux pigments leur donnant leur coloration rouge. Puissants protecteurs des vaisseaux sanguins, ils font de la vigne rouge une plante de choix pour les personnes hypertendues et les diabétiques, connus pour leur fragilité capillaire : maintien de l’intégrité de la circulation veineuse, bien-être circulatoire, légèreté et beauté des jambes.

 

Vitamine D

Elle permet la fixation du calcium et du phosphore qui favorisent la bonne minéralisation du squelette, la bonne santé des os et également le bon fonctionnement musculaire (y compris du cœur) indispensable à tous les âges.

 

Vitamine E

La vitamine E est une vitamine liposoluble recouvrant un ensemble de huit molécules organiques, 4 tocophérols et 4 tocotriénols. La forme biologiquement la plus active est l'α-tocophérol, la plus abondante dans l'alimentation étant le γ-tocophérol.