Aller au contenu

Soulager les désagréments liés aux allergènes respiratoires

Nez qui coule, éternuements, larmoiements… Le retour du printemps signifie également le retour de ces symptômes pour les personnes sensibles aux pollens. La rhinite allergique saisonnière touche plus de 20% de la population française. D’autres allergènes, comme les acariens ou les squames d’animaux peuvent aussi provoquer des rhinites allergiques.

 

La rhinite allergique, qu'est ce que c'est ?

L’allergie et les symptômes qui l’accompagnent sont provoqués par la libération d'histamine et d'autres médiateurs de l’allergie dans le sang. Ces derniers sont les moyens dont dispose l'organisme pour lutter contre une substance étrangère, dans ce cas un allergène respiratoire.

Ces allergènes ne représentent pas en soi un danger, mais notre système immunitaire les considère à tort comme des ennemis, ce qui entraîne des réactions excessives, provoquant écoulements nasaux, sensation de nez bouché, yeux qui coulent, salves d'éternuements... et dans les cas les plus graves des crises d'asthme.

 

Les principaux allergènes respiratoires

 

Les pollens

Les pollens de graminées et d’arbres à feuilles sont les principaux responsables des allergies polliniques saisonnières dans les régions tempérées. La floraison de ces arbres intervient aux beaux jours. Il y a souvent des allergies croisées entre ces différents arbres.

 

Les principales familles de pollens responsables d’allergies 

  • Graminées : fléole, dactyle, ivraie, fausse avoine, chiendent, avoine, blé, seigle, maïs, orge
  • Fagales : bouleau, aulne, charme, noisetier, châtaignier, chêne, hêtre
  • Cupressacées : cyprès, genévrier
  • Salacacées : saule, peuplier
  • Herbacées : ambroisie, pissenlit, armoise, ortie

 

Si vous êtes sensibles aux pollens, pendant les pics de pollinisation :
• Évitez de vous promener par temps sec, ensoleillé et venteux dans les zones à risques.
• Aérez et sortez de votre maison le matin ou en soirée: la concentration de pollens dans l’air y est moindre.
• Séchez votre linge à l’intérieur et ne sortez pas les cheveux mouillés, les pollens s'y déposent plus facilement.
• Changez vos vêtements et prenez une douche après vos sorties.
• Rincez-vous les cheveux tous les soirs.

 

 

Les acariens

Malgré leur petite taille (un tiers de millimètre), leur potentiel allergisant est phénoménal : ils sont responsables d’une allergie respiratoire sur deux. Ce sont plus particulièrement leurs déjections et leur corps en décomposition qui provoquent ces allergies. L’hiver leur offre des conditions de prolifération idéales : humidité, chauffage, literie plus abondante et moins fréquemment aérée.

Pour limiter leur prolifération, il est conseillé d’aérer son logement tous les jours, de ne pas trop chauffer, de passer l’aspirateur fréquemment, de changer ses draps régulièrement, et d’éviter les sources d’humidité à l’intérieur (plantes vertes, linge qui sèche…). Ces quelques gestes permettent également de limiter la prolifération des moisissures, elles aussi responsables d’allergies respiratoires.

 

Les animaux domestiques

 

Le chat, le chien, le cheval, les oiseaux en cage, les rongeurs sont les principaux animaux responsables d’allergies. Ce sont plus précisément leurs poils et leurs squames (c’est-à-dire les fragments de peau) qui sont allergisants. Chez le chat, les principales sources de protéines allergisantes sont les glandes sébacées. Chez le cheval et le chien, les poils, les squames, et la sueur sont les principales sources d’allergènes.

 

 

 

 

 

Rhinicline, 1er complexe synergique BiO pour atténuer les manifestations liées aux allergènes respiratoires

Les ingrédients naturels de rhinicline ont été soigneusement sélectionnés pour agir en synergie et atténuer ces manifestations. 

Le Plantain majeur a une influence apaisante sur les voies respiratoires. Son mucilage diminue l’irritation des muqueuses des voies aériennes en formant un film couvrant et protecteur.

Les bourgeons de cassis Bio sont connus pour renforcer l’organisme en cas de réactions saisonnières.

L’amla Bio riche en vitamine C naturelle (50%) contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Rhinicline peut s'utiliser en prévention, ou bien au moment des crises.

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire
Les commentaires